Rayons UV – Leurs effets sur la peau

Même avec un soleil peu intense, les rayons UV peuvent être dangereux pour la peau. Découvrez ici comment ils agissent sur le corps et la peau.

Lorsque le soleil nous sourit, il le fait avec toutes les couleurs et les longueurs d’onde de la lumière. Cependant, chaque type de rayon a un effet différent.
Concernant notre peau, ce sont surtout les rayons UV qui sont importants. 

Découvrez ici ce que vous devez savoir à propos de la lumière UV, des différents types de rayons et leurs effets sur notre peau,
ainsi que les produits innovants de protection solaire que NIVEA propose pour les adultes et les enfants.

 

Les rayons UV de la lumière du soleil nous entourent en permanence. Ils agissent aussi bien par le rayonnement solaire direct qu’indirect

Par conséquent, les risques inhérents à l’intensité de la lumière UV varient aussi. Par exemple, la quantité de rayons UVB provoquant les coups de soleil est plus forte pendant les mois d’été qu’en hiver. 

Par ailleurs, l’intensité des rayons UVB varie au cours de la journée. Elle peut ainsi être 150 fois plus forte en milieu de journée qu’à 6 heures du matin. 

Les rayons UVA sont nettement moins soumis à ces variations. Il est donc important de s’en protéger à tout moment. 

Vous trouverez une liste des produits de protection solaire de NIVEA avec protection UV sur notre page dédiée à la protection solaire. Voyons d’abord ce que fait précisément la lumière UV à notre peau.
 

Rayons ULTRAVIOLETS : conséquences sur la peau

Les rayons UVA ne provoquent pas de symptômes douloureux sur la peau, mais ils pénètrent très profondément jusque dans les cellules cutanées du derme. Ils entraînent notamment la formation de radicaux libres dans les cellules et peuvent les endommager à long terme, en provoquant par exemple un vieillissement prématuré de la peau. 

Dans les cas les plus graves, cela peut conduire aussi à des maladies sérieuses, comme le cancer de la peau. Si vous constatez le moindre changement sur votre peau, consultez impérativement un médecin.

Les rayons UVB, eux, ne pénètrent que dans les couches supérieures de la peau, l’épiderme. Ils sont responsables du hâle du teint, le bronzage, mais aussi de brûlures, les coups de soleil. Pour apaiser le plus rapidement possible la peau irritée, utilisez impérativement un soin après-soleil apaisant et rafraîchissant.

Souvent aussi, il arrive que la peau réagisse à la lumière UV en développant une réaction allergique. Si vous êtes dans ce cas, découvrez dans notre article sur les allergies au soleil comment protéger votre peau et en prendre soin.

La protection solaire agréable

Quand le soleil brille-t-il le plus fort ?

Mais même avec la meilleure protection solaire, il est important de savoir quand et où le rayonnement du soleil est le plus fort.
La lumière UV nous atteint avec une intensité différente, que ce soit directement depuis le soleil ou indirectement, par exemple par la réflexion sur le sable. L’intensité de la lumière dépend de plusieurs facteurs, notamment la saison et le moment de la journée, les surfaces réfléchissantes, la distance par rapport à l’équateur ainsi que l’altitude. L’intensité du rayonnement UV est donc différente selon le moment, le lieu et l’environnement.


L’intensité des rayons UVB susceptibles de provoquer des coups de soleil est la plus forte:

- Les mois d’été
- A la mi-journée (entre 11:00 et 15:00)
- Près de l’équateur
- En altitude
- Au bord de l’eau, sur le sable, sur la neige ou toute autre surface réfléchissante.

Les rayons UV au fil du temps

  • La lumière UV au cours de la journée: L’intensité des rayons UVB dépend de la position du soleil et change au cours de la journée. Le midi, la lumière UV peut être jusqu’à 150 fois plus forte qu’à 6 heures du matin. La règle générale est d’éviter l’exposition exagérée au soleil et de renoncer complètement à s’exposer au soleil direct entre 11 et 15 heures.
  • La lumière UV pendant les saisons: L’intensité des UV varie selon la saison et elle est plus forte en été qu’en hiver. Par conséquent, les risques liés à l’intensité des UV sont donc différents. La proportion d’UVB au cours des mois d’été est plus élevée qu’en hiver. Au cours de l’année, la quantité de rayons UVA dans la lumière solaire varie moins que dans le cas des rayons UVB. Cependant, les risques liés aux rayons UVA sont plus constants, c’est pourquoi une protection UVA est nécessaire, même en cas de brève exposition au soleil.

Les rayons UV d’un point de vue géographique

  • L’influence géographique sur la lumière UV: L’intensité générale des UV tout comme la quantité de rayons UVB augmente à proximité de l’équateur, contrairement à la lumière UVA dont la quantité est la même sur toute la surface de la Terre.
  • Lumière UV et nuages: les nuages peuvent aussi bien accroître que diminuer la quantité de rayons UV qui nous atteint. Mais comme généralement les nuages n’ont qu’une influence restreinte sur l’intensité des rayons UV, il est indispensable d’opter pour une bonne protection même par temps nuageux en été.
  • Lumière UV en altitude: En Europe Centrale, l’intensité des UVB augmente de 15-20% par 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Au-delà de 3000 mètres, elle augmente de 50%. Cela signifie qu’en randonnée en montagne ou au ski, il est nécessaire d’utiliser un facteur de protection solaire plus élevé.
 

Les réflecteurs de lumière UV

  • Ombre et lumière: Même si l’ombre offre une certaine protection contre la lumière UV, elle ne nous protège pas complètement. Une quantité considérable de lumière peut être réfléchie ou interrompue par certaines surfaces ou certains objets, si bien que même des zones situées à l’ombre peuvent être atteintes par la lumière UV. Nous conseillons donc de protéger même à l’ombre les zones de peau non couvertes avec une crème solaire.
  • L’eau, le sable, la neige et même l’herbe réfléchissent la lumière UV et augmentent son intensité sur la peau. L’herbe accroît l’intensité des UV de 6%, l’eau de 10%, le sable de 15 à 25% et la neige de plus de 30%. 

Les différentes formes de la lumière

La lumière du soleil possède plusieurs visages, la lumière visible n’en est pour nous qu’un parmi d’autres. Mesurée en nanomètres (nm), nous allons vous exposer pour finir les principales formes de la lumière.

  • 800-400 nm: La zone de longueur d’ondes de 400 à 800 nm décrit la lumière visible par l’œil humain, comme elle nous apparaît dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.
  • 3000-800 nm: Les rayons infrarouges (rayons IR) procurent de la chaleur. Même si nous ne percevons pas leur lumière, nous les ressentons par la chaleur du soleil.
  • 400-320 nm: La lumière UVA est partiellement filtrée par la couche d’ozone. Une partie atteint cependant la surface de la Terre et peut pénétrer dans les couches plus profondes de l’épiderme humain. Les UVA peuvent provoquer le vieillissement prématuré de la peau et endommager l’ADN, ce qui peut entraîner des cancers de la peau.
  • 320-290 nm: Même si une partie des rayons UVB est absorbée par la couche d’ozone, une grande partie atteint la surface de la Terre. Bien que la lumière UVB ne pénètre que dans l’épiderme (couche supérieure de la peau), elle peut provoquer un coup de soleil et endommager l’ADN en raison de son énergie élevée. Une protection suffisante contre les rayons UVB est donc très importante.
  • Lumière UVC: Les rayons UVC seraient dangereux pour toutes les formes de vie s’ils pouvaient parvenir jusqu’à la surface de la Terre. Heureusement, ils sont complètement piégés par la couche d’ozone, même dans les régions où la couche d’ozone est «abîmée». Mais rassurez-vous: une protection UVC n’est pas nécessaire.