La stimulation par le contact De la science à la survie

La stimulation tactile : De la science à la survie

Les prématurés s'arrêtent souvent de respirer, mais il peut suffire d’un simple contact pour les encourager à respirer à nouveau. Cependant, dans la vie quotidienne d'un hôpital, il est difficile pour les infirmières de stimuler chaque prématuré quand ils en ont besoin. Heureusement, des chercheurs de Leipzig ont mis au point une méthode semi-mécanique qui peut être utilisée pour stimuler les bébés prématurés. NIVEA soutient ce projet qui vise à augmenter les chances de survie des bébés prématurés.

De quoi s’agit-il ?

Un léger massage des pieds stimule le prématuré et l’incite à respirer à nouveau.

15 millions de bébés dans le monde naissent prématurément chaque année. La plupart d'entre eux ont besoin de soins et doivent entrer en soins intensifs. L'un des problèmes est la respiration : Même si les bébés prématurés sont capables de respirer seuls, il arrive souvent qu’ils s'arrêtent de respirer. Un arrêt respiratoire, ou apnée, peut se produire jusqu'à 15 fois par heure. À ce moment-là, le niveau d'oxygène dans le sang diminue, mettant le bébé en danger.

« Le but de notre projet est que les prématurés ne fassent plus d’arrêts respiratoires qui sont chez eux extrêmement fréquents et de leur permettre de reprendre leur respiration plus rapidement ».

Professeur Martin Grunwald

Directeur du laboratoire de recherche haptique à Leipzig

Le professeur Martin Grunwald et son équipe du laboratoire haptique de l'université de Leipzig ont eu une idée simple : Un minuscule brassard à pression d'air situé sur le pied du prématuré réalise de légères pressions en pompant l’air qu'il contient pendant un court instant. Ce léger massage des pieds stimule le bébé et l’incite à respirer à nouveau.

Concernant le projet (3:07)

15 millions

de bébés dans le monde naissent prématurément chaque année

15

apnées potentielles par heure chez un prématuré

1

le peau à peau peut sauver la vie d'un bébé prématuré

« Notre stimulateur devrait pouvoir être utilisé dans le monde entier pour mieux gérer ces phases d’apnée dangereuses. »

Professeur Martin Grunwald

Universität Leipzig

Engagez-vous dans ce projet

Après des études préliminaires concluantes, le projet a désormais besoin de dons pour financer de manière urgente d’autres tests et le développement de cette méthode.