Soin pour la peau - produits conseils et bons plans

Faire garder bébé

QUEL MODE DE GARDE POUR BÉBÉ?
Quel mode de garde pour votre enfant ? Découvrez les différentes options

MANDATORY TEXT

CRÈCHE, ASSISTANTE MATERNELLE, GARDE PARTAGÉE...

Crèche, assistante maternelle, garde partagée, congé parental, grands-parents, nounou… Tous les parents cherchent à un moment ou à un autre le meilleur mode de garde pour leur petit trésor. A qui le confier? Qu’est-ce qui sera le moins perturbant pour lui? Et surtout comment conciler ses besoins avec vos contraintes logistiques et financières?

Avant de vous présenter les «plus» et les «moins» des différents modes de garde, voici ce qu’il faut savoir avant de faire garder bébé, quelle que soit la solution trouvée.

LA SÉPARATION, ÇA SE PRÉPARE

Pour bébé, qu’il ait 3 mois ou 3 ans, la séparation peut être très angoissante si elle n’est ni préparée ni expliquée. Dans les premiers mois, bébé a besoin de la sécurité incarnée par ses parents et son environnement familier (c’est l’attachement). Il ne fait «qu’un» avec eux. C’est seulement en grandissant, quand il va notamment développer ses capacités psychomotrices, qu’il va pouvoir se séparer sereinement de ses parents parce qu’il aura compris que ses parents sont toujours là, que la séparation ne durera pas. Quand le moment sera venu de le faire garder, il va donc vous falloir lui expliquer, le rassurer, tout en étant vous-même convaincue de ce que vous énoncez.

La période dite d’adaptation est cruciale. Elle seule permet à bébé de se familiariser avec un nouveau lieu ou de nouvelles personnes progressivement et en toute sérénité. La plupart du temps, l’adaptation prend une à deux semaines. La première fois avec Maman ou Papa durant un petit moment, puis tout seul quelques heures… et puis de plus en plus longtemps jusqu’à que vous le sentiez prêt et confiant.

En tant que parent, on peut trouver cela contraignant. C’est pourtant bon pour tout le monde. Pour bébé comme pour ses parents!

Selon la pédopsychiatre Nicole GUEDENEY, auteure de nombreux articles sur l’attachement, "La majorité des enfants confrontés à l’inconnu se rapprochent instantanément de leur figure d’attachement. Un enfant qui doit quitter sa figure d’attachement pour aller à la crèche peut résister à la séparation et pleurer, s’accrocher et protester. [...] Il pleure pour signaler son malaise et pour appeler à l’aide. L’enfant qui a peur tend les bras vers sa figure d’attachement. L’enfant qui a du chagrin demande à être tout proche de sa figure d’attachement pour être consolé: ce n’est ni un caprice ni du cinéma"

BIEN CHOISIR SON MODE DE GARDE

Crèche, assistante maternelle, garde partagée, congé parental, grands-parents, nounou… Tous les parents cherchent à un moment ou à un autre le meilleur mode de garde pour leur petit trésor. A qui le confier? Qu’est-ce qui sera le moins perturbant pour lui? Et surtout comment conciler ses besoins avec vos contraintes logistiques et financières?

Avant de vous présenter les «plus» et les «moins» des différents modes de garde, voici ce qu’il faut savoir avant de faire garder bébé, quelle que soit la solution trouvée.

LES STRUCTURES COLLECTIVES:

• la halte-garderie: 
c’est un mode de garde occasionnel
Le + : permet à l’enfant de se familiariser en douceur avec la vie en collectivité, aux mamans de se libérer quelques heures par jour ou par semaine.
Le - : la nécessité de réserver longtemps à l’avance donc une organisation sans imprévu

• la crèche ou micro-crèche:
elle accueille de 20 à 60 enfants à la journée et les places y sont souvent très recherchées
Le + : les locaux adaptés et le personnel formé et encadré. L’apprentissage de la vie en collectivité
Le - : les horaires imposés, les maladies (revers de médaille de la vie en collectivité)

• les crèches familiales: 
c’est un réseau d’assistantes maternelles encadrées par une directrice, infirmière-puéricultrice diplômée d’Etat. Elles accueillent entre 1 et 3 enfants à leur domicile.
Le + : les horaires plus souples que les crèches collectives
Le - : dans la majorité des cas, la nounou qui s’occupera de votre enfant vous est imposée. 
Le lieu de garde est un appartement et non un espace adapté spécialement.

• le jardin d’enfants:
on en trouve de moins en moins, c’est une structure qui propose des activités d’éveil aux 2-6 ans
Le + : les activités diversifiées
Le - : le coût, plus élevé que pour une crèche collective

A noter:

C'est à la mairie de votre commune (ou de votre arrondissement) que vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin sur ces modes de garde, leur fonctionnement et les modalités d'inscription.

• l’assistante maternelle:
agréée, elle accueille jusqu’à 4 enfants chez elle.
Les tarifs varient d’une nounou à l’autre. Renseignez-vous auprès d’autres mamans , de la mairie ou de la PMI. 
Le + : le cadre «familial» qui peut être rassurant pour bébé.
Le - : les convictions d’éducation de la nounou ne sont pas forcément les vôtres...

• la garde à domicile:
votre enfant est gardé chez vous par une nounou appelée aussi auxiliaire parentale. Elle peut être recrutée via petites annonces, les sites spécialisés etc. C’est la formule la plus coûteuse.
Vous pouvez alors envisager la garde partagée à 2 familles maximum.
Le + : c’est la formule la plus souple au niveau des horaires. 
Le - : l’absence de formation «officielle». Il faut donc prévoir du temps pour en rencontrer beaucoup afin de faire son choix.

A noter:

Ces modes de garde individuels vous donnent accès au Complément Libre Choix du Mode de Garde de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje): il est versé par la caisse d'allocations familiales (CAF) et comprend une prise en charge partielle de la rémunération du salarié qui assure la garde. II varie en fonction de l'âge de l'enfant et de vos ressources. Si l'éventail des solutions est large, selon l'endroit où l'on habite on n'a pas forcément le choix.

QUELQUES CONSEILS POUR FINIR

Pendant votre grossesse, renseignez-vous sur les modes de garde existants près de votre lieu d’habitation. Plus vous vous y prendrez tôt, plus vous aurez de chances de trouver une solution adaptée à vos besoins et à vos envies. Et s’il s’agit d’une garde individuelle, vous aurez le temps de rencontrer plusieurs candidates.

- Pour recruter votre nounou, gérer ses bulletins de paie et ses absences, vous pouvez vous adresser à des associations ou à des agences spécialisées. Renseignez-vous auprès de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) ou de votre entourage. Il faut rémunérer les services de ces associations mais c'est le prix à payer pour être débarrassé de la corvée de la gestion administrative (bulletin de paie, calcul des congés payés, déclaration d'arrêt maladie, etc) dont vous êtes responsable en tant qu’employeur.

- Vous choisissez la garde partagée? Prenez le temps de rencontrer les autres parents plusieurs fois et surtout, réglez les détails dès le début: quels horaires, que faire si l'un des enfants tombe malade, comment prévoir les repas, les produits de soin, etc.

Les produits

Recommandé pour vous