24h de soin
pour la peau

Même si on ne s’en aperçoit pas toujours, la peau est pourtant mise à rude épreuve tout au long de la journée. Si le jour, elle subit de nombreuses agressions extérieures, la nuit, elle doit se reposer et se régénérer. Heureusement, il existe des soins spécifiques pour lui donner un petit coup de pouce quand elle en a besoin.

Soin de jour et soin de nuit, quelles différences ? 

Parce que la peau est un organe à part entière qui a son propre biorythme, il faut lui apporter un soin spécifique pour le jour et un autre pour la nuit. 

Le soin de jour permet de la protéger contre les agressions qu’elle va rencontrer durant la journée comme :

  • le vent,
  • les rayons UV,
  • les particules fines
  • les variations de température. 

Pénétrant et non gras, il hydrate l’épiderme tout en lui donnant un véritable coup d’éclat. 

La nuit, la peau se renouvelle. La circulation sanguine est donc stimulée pour permettre une bonne régénération et une meilleure absorption des nutriments. La texture d’une crème de nuit est d’ailleurs beaucoup plus riche que celle de jour et contient de nombreux éléments nutritifs ainsi que des vitamines qui boostent l’activité cellulaire. 

Quels sont les actifs à privilégier ? 
Il existe de nombreux ingrédients naturels qui contribuent à apporter leurs multiples bienfaits à votre peau de jour comme de nuit. 
On peut par exemple compter sur l’Aloe vera dont la pulpe gorgée d’eau est un véritable trésor, l’huile de jojoba précieuse et si nourrissante, le thé vert aux vertus anti-oxydantes ou encore l’huile d’argan qui est un véritable concentré d’acides gras insaturés.

C’est pour cette raison, que nous les avons intégrés dans notre gamme NATURALLY GOOD. Nos soins de jour contiennent de l’Aloe vera bio ou de la Camomille bio. Côté nuit, notre soin à l’huile d’argan bio favorise la régénération cellulaire. 
Leurs formules sont composées d’un ingrédient bio, de 99% d’ingrédients d’origine naturelle et de seulement 1% d’ingrédients complémentaires pour la stabilité et l’innocuité de la formule